vendredi 2 décembre 2016

Vases Communicants du 2 décembre 2016 : Invitée : Françoise Gérard





Mortelle absence


  L’eau s’écoule et je demeure meurs
je lui avais donné mon coeur
le temps s’enfuit et nos amours
je ne crois plus à son retour
sous le pont gris de nos soupirs
coule la tristesse des jours
à venir, vides à en mourir
 

La chanson est monotone
soleil noir des jours enfuis
traîtresse joie dans la nuit
son souvenir m’abandonne
caduques les promesses tombent
comme les feuilles en automne
elles m’emportent dans la tombe

Tournez, manèges enfantins
tant que dure le bonheur
moins dur sera le destin
l’amour fait tourner les cœurs
écoutez la ritournelle
les rêveries ont des ailes
les amants n’ont pas de rancoeur

Les corps fatigués se frôlent
dans la ville souterraine
les fantômes jouent leur rôle
pour consoler les âmes en peine
ils vont de tunnel en tunnel
chercher l’amour éternel
mais la nuit reste souveraine

Elle cueillait le jour comme une fleur
mais tu as laissé tomber son coeur
écoute la ritournelle
elle n’avait pas de rancoeur
elle cherchait l’amour éternel
les rêveries ont des ailes
le temps s’écoule aujourd’hui sans elle



 
Septains :Françoise Gérard
Photos : Marie-Noëlle Bertrand

--------------------

François Bon a été à l’origine de ces échanges le premier vendredi de chaque mois, que j’ai découverts alors qu’ils étaient coordonnés par Brigitte Célérier ; Angèle Casanova a pris le relais à partir de novembre 2014. Je remplace Angèle depuis bientôt un an.

Aujourd’hui, j’ai donc le très grand plaisir de recevoir Françoise Gérard pour ces Vases Communicants et de publier son texte sur La dilettante. Nous avons choisi d’écrire chacune des septains (forme imposée) à partir de photos de l’autre.
Je la remercie d'accueillir mon texte « Comme horizon, l’éternité… » sur son blog « Le vent qui souffle ».




3 commentaires:

  1. noir et blanc puis couleurs : les mots peuvent en voir ainsi des arcs-en-ciel...

    RépondreSupprimer
  2. Rêveries et fantômes...
    Très bel échange

    RépondreSupprimer